Consigne ignorée sur les chantiers: pas de réduction d’activité observée

Mercredi, 13 janvier, 2021
Julien McEvoy, Journal de Montréal

Extrait :

Si la construction commerciale roule à plein régime, c’est pareil dans le résidentiel. 
 
« Ça déborde. C’est la folie furieuse. Les gens ont le temps de rénover, alors ils nous appellent. Cette semaine, j’ai 18 nouvelles demandes de clients. C’est débile », dit Nicolas Girouard, entrepreneur en construction. 
 
Il parle d’une vague de « gens qui veulent rénover », ce que constate aussi André Aubry, un autre entrepreneur en construction qui fait dans la rénovation. 
 
« On va rencontrer au moins 20 clients en janvier, alors qu’en temps normal ce serait 2 ou 3 », raconte-t-il.
 
« On ne veut pas le dire trop fort, on est choyés, la demande est très forte. »