Consultations prébudgétaires - L'APCHQ soutient qu'il faut miser sur les rénovations écoresponsables

Vendredi, 6 novembre, 2020
Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ)

Extrait :

« Il est manifeste que les travaux de rénovation écoresponsables apportent des bénéfices importants aux propriétaires et à l'ensemble de la société. Dans la situation particulière de crise sanitaire que nous vivons, les propriétaires sont sensibles plus que jamais à toute mesure qui les inciterait à faire des travaux de rénovation visant à améliorer l'efficacité énergétique et le confort de leur propriété. Nous sommes donc d'avis que le contexte est des plus propices pour mettre en œuvre des programmes visant des travaux écoresponsables dans le secteur résidentiel », affirme François Bernier, vice-président principal Affaires publiques à l'APCHQ.

Le gouvernement du Québec, par l'entremise de Transition énergétique Québec, propose déjà des programmes offrant une aide financière aux propriétaires qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation écoénergétiques, tels que Rénoclimat et Chauffez vert. L'APCHQ recommande au gouvernement du Québec de maintenir la bonification actuelle de ces programmes et de prévoir des budgets conséquents à une hausse significative de la demande.

« Depuis mai, et jusqu'au 31 décembre 2020, les programmes Rénoclimat et Chauffez-Vert bénéficient d'une bonification exceptionnelle pouvant aller jusqu'à 3000 $. La réponse à ces bonifications a été immédiate. Par exemple, de mai à octobre, on note déjà une hausse de 63 % des inscriptions au programme Rénoclimat. Devant ce succès probant, il serait inconséquent de s'arrêter en si bon chemin », souligne François Bernier.

L'APCHQ considère que l'autre outil pour stimuler les travaux de rénovation bénéfiques pour l'environnement demeure sans contredit les crédits d'impôt.

« Les crédits d'impôt à la rénovation ont, depuis de nombreuses années, démontré leur efficacité pour favoriser le développement durable, stimuler l'économie des régions et réduire le travail au noir. Par exemple, de 2016 à 2019, ce sont quelque 320 000 contribuables québécois qui ont bénéficié du crédit d'impôt RénoVert », indique M. Bernier.