280 M$ pour la pyrrhotite: «On a besoin de cet argent-là»

Mercredi, 8 janvier, 2020
Brigitte Trahan, Le Nouvelliste

Extrait :

 La Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite a poursuivi ses rencontres auprès des élus, mercredi, en rencontrant cette fois les députés du Bloc québécois de la région. Les députés Louis Plamondon, Louise Charbonneau et Yves Perron ont indiqué aux représentants de la CAVP qu’ils allaient transmettre les requêtes de la CAVP au prochain caucus du Bloc, dans quelques jours.

La CAVP, rappelons-le, veut mettre la main, pour les victimes de la pyrrhotite, sur les 280 M$ que SNC-Lavalin a récemment été condamnée à payer à la suite de fraudes commises en Libye. La CAVP avait eu une rencontre à ce sujet, rappelons-le, au bureau de comté du ministre François-Philippe Champagne, mardi. Elle entend aller chercher tous les appuis possibles pour soutenir sa demande.
 

Le président de la CAVP, Alain Gélinas, indique que les 280 M$ peuvent provenir d’ailleurs, au gouvernement fédéral, mais qu’il faut obtenir coûte que coûte 280 M$, peu importe sa provenance et rapidement, dit-il.

[...]

Alain Gélinas se souvient qu’au tout début, avant l’arrivée de ce programme il y a 10 ans, on pouvait s’en tirer pour environ 45 000 $ pour démolir les fondations d’un bungalow et faire couler du nouveau béton. Depuis l’arrivée de l’aide financière de Québec et d’Ottawa, peu après, les prix sont montés en flèche, passant à 90 000 $ à 100 000 $, voire 150 000 $.

[...]

Le président de la CAVP avait également prévu une rencontre avec le député Simon Allaire, son interlocuteur principal avec le gouvernement du Québec, ce mois-ci. Toutefois la rencontre a été remise au 3 février. 
 
Le député, prévient-il, devra arriver à la rencontre avec ce qu’il faut pour s’assurer que les fameux tests de pyrrhotite puissent être réalisés sous peu. 
 
«Ça me prend un oui, le 3 février. Je vais l’appeler avant pour lui dire», prévient M. Gélinas.