Chantiers de construction: «Plus on prend de retard, plus ce sera compliqué»

Mercredi, 8 avril, 2020
TVA Nouvelles

Extrait :

«C’est important parce que des gens n’auront pas de toit au 1er juillet», affirme Paul Cardinal, directeur des services économiques à l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).    
 
Selon ce dernier, près de 10 700 unités d’habitation devaient être livrées au cours des mois d’avril, mai et juin à l’échelle du Québec.    
 
Or, l’arrêt des chantiers en raison de la COVID-19 cause plusieurs maux de tête à des familles qui avaient résilié leur bail ou vendu leur maison puisqu’ils croyaient pouvoir déménager dans leur nouvelle construction au printemps.    
 
«Déjà que les taux d’inoccupation sont très bas et que, même sans crise sanitaire, ce serait compliqué au 1er juillet, et bien là, ce sera encore plus compliqué», croit M. Cardinal.