Le PLQ prône une taxe pour ralentir la spéculation immobilière

Mardi, 18 février, 2020
Patrice Bergeron, La Presse

Extrait :

L’opposition officielle à l’Assemblée nationale réclame une taxe pour freiner la spéculation immobilière dans la région de Montréal.

« On n’est pas encore comme à Toronto il y a cinq ans, mais la mécanique est la même : si on ne fait rien, la propriété deviendra inabordable », a déclaré le porte-parole du PLQ en matière de finances, Carlos Leitão, dans une entrevue avec La Presse canadienne diffusée lundi. Le PLQ tient ainsi à contribuer au débat sur la pénurie de logements qui a eu cours la semaine dernière à l’Assemblée nationale.

À quelques semaines du dépôt du budget, le député de Robert-Baldwin propose donc au gouvernement caquiste d’instaurer une taxe sur la propriété vacante. Elle viserait ainsi les propriétaires qui achètent des propriétés à titre d’investissement, sans les occuper, sans les louer, ou encore qui les achètent pour les louer à court terme sur des plateformes telles que Airbnb.