Le radon continue de préoccuper à Sherbrooke

Vendredi, 31 janvier, 2020
Jasmin Dumas

Extrait :

Santé Canada lance une nouvelle offensive contre le radon, un gaz radioactif qui s'infiltre dans les maisons. Ce gaz est la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs et représente un véritable problème à Sherbrooke.

Parmi toutes les grandes villes du Québec, c'est à Sherbrooke que la concentration de radon est la plus élevée. Dans l'air, ce gaz est inoffensif, mais lorsqu'il se retrouve en trop grande quantité (au-delà de 200 becquerels par mètre cube) dans un espace clos, il devient dangereux. 

C'est pour cette raison que Santé Canada a procédé à l'envoi massif d'un dépliant d’information intitulé «Le gaz radon est dans votre maison», lequel invite les propriétaires à en tester le taux dans leur domicile. 

Pour les fumeurs qui sont exposés à une trop grande quantité de radon, les risques de développer un cancer du poumon passent d'une chance sur dix à une chance sur trois. Pour les non-fumeurs, le risque est d'une fois sur vingt.