Les quincailleries sont-elles de bon conseil ?

Dimanche, 19 avril, 2020
Alexandre Vigneault, La Presse

Extrait :

Peut-on se fier aux informations reçues en quincaillerie pour faire de petits travaux ? Il y a quelques mois, La Presse en a visité sept dans la région de Montréal, des commerces de quartier et des grandes surfaces, pour comparer les approches et les instructions. Ces conseils donnent-ils l’impression d’être mieux en mesure de réaliser ses projets ?

[...]

La Presse est allée demander conseil à des commis de quincaillerie pour trois petits projets : isoler une fenêtre, faire une section de plancher en céramique et changer une toilette. L’objectif ? Voir si les employés seraient en mesure de conseiller les matériaux nécessaires et d’expliquer comment procéder.

[...]

Ce n’était heureusement qu’une exception : partout ailleurs, dans une grande surface ou un commerce de quartier, qu’il s’agisse d’une jeune employée ou d’un commis plus âgé, les conseils étaient bien plus étoffés, et ceux qui ne savaient pas nous dirigeaient spontanément vers un collègue plus connaisseur. 

[...]

L’envie de faire les choses soi-même revient au goût du jour, selon Marjolaine Leduc Hébert. « Ce qui a aidé, c’est les émissions de rénovation et de décoration. Ç’a redonné le goût aux gens d’essayer de réaliser leurs projets eux-mêmes depuis quelques années, constate-t-elle. Avant, les gens cherchaient souvent des références pour faire faire leurs travaux. Le coût de la main-d’œuvre joue aussi. Les gens veulent économiser. »