Pétition pour encadrer l’inspection préachat

N’oubliez d’aller signer la pétition qui demande au gouvernement du Québec de mettre en place un encadrement législatif du travail des inspecteurs en bâtiment pour favoriser une meilleure protection des consommateurs.
Cet encadrement déterminerait
– La formation d’un organisme de contrôle responsable de tenir un registre des personnes habilitées à faire de l’inspection préachat;
– Les compétences et la formation requises à la pratique;
– l’obligation de détenir une couverture d’assurance des actes professionnels protégeant le consommateur même lorsque l’inspecteur cesse de pratiquer;
– Une norme de pratique obligatoire;
– Une entente de service standardisée et obligatoire.
La date limite pour signer est le 2 juin 2017.

 

L’inspection pré-achat d’une propriété: entrevue avec Guy Giasson de l’ACQC à l’émission Les Éclaireurs de Radio-Canada

Écoutez l’entrevue accordée par Guy Giasson de l’ACQC à l’émission de radio « Les Éclaireurs » le 2 mars 2017 sur le manque d’encadrement de l’inspection pré-achat.

http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/les-eclaireurs/episodes/375904/audio-fil-du-jeudi-2-mars-2017

________________

Inpecteurs en bâtiment mieux encadrés en Ontario qu’au Québec

Au Québec, n’importe qui peut devenir inspecteur en bâtiment. Pourtant, le gouvernement du Québec ne semble avoir aucun intérêt pour régler la situation au détriment des consommateurs, alors qu’en Ontario, un projet de loi est en voie d’adoption afin d’encadrer la profession.

 

Journaliste : Katherine Tremblay
Réalisateur : Jacques Lajeunesse

Émission La Facture du mardi 17 janvier 2017

_____________

L’ACQC accueille un nouveau directeur général

Montréal, le 25 janvier 2017 – L’Association des consommateurs pour la qualitÉ dans la construction (ACQC) est heureuse d’accueillir Monsieur Marc-André Harnois au poste de directeur général. Détenteur d’un baccalauréat en gestion publique de l’UQAM, Monsieur Harnois poursuit actuellement un MBA à l’Université Laval. Il a eu l’occasion d’exercer ses compétences de gestionnaire alors qu’il occupait un poste similaire à l’Agence musicale étudiante de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, une institution où il a obtenu une maîtrise en musique.

Sa nomination vise à consolider la stabilité administrative entreprise lors du mandat de son prédécesseur à ce poste. Il aura la responsabilité de la réalisation des nombreux projets que l’ACQC pilote au bénéfice des consommateurs immobiliers. Il s’attardera notamment à la mise en œuvre de la planification stratégique triennale de l’ACQC. Le projet le plus important de l’ACQC en ce moment est un projet-pilote d’accompagnement des consommateurs ayant des litiges en matière de bâtiment et de construction, un projet soutenu financièrement par le Bureau de la consommation du ministère fédéral Innovation, Sciences et Développement Économique Canada (auparavant Industrie Canada).

 
______________

La mérule pleureuse, «cancer du bâtiment», fait des ravages

La mérule pleureuse est un véritable «cancer du... (PHOTO FOURNIE PAR ENVIRO-OPTION)

La mérule pleureuse est un véritable «cancer du bâtiment», selon Gino De Champlain, expert chez Enviro-Option. PHOTO ENVIRO-OPTION

(Une collaboration spéciale d’André Dumont dans La Presse, 24 janvier 2017)

Elle a le pelage blanc aux extrémités rousses. Elle s’accroche au bois de la structure du sous-sol et le dévore de l’intérieur, provoquant d’immenses dommages à l’insu des propriétaires. Cette bête redoutable, c’est la mérule pleureuse. Les cas se multiplient au Québec.

 ______________

 (Par Morris Charney, La Maison du 21e siècle)

J’ai récemment relu un article paru dans La Presse en 1983 qui portait sur des acheteurs de maisons qui se sont fait flouer par une mauvaise inspection préachat. Cette relecture m’incite à me demander si la protection des consommateurs s’est vraiment améliorée depuis? Sommes-nous mieux protégés maintenant que presque toutes les maisons revendues sont inspectées? Je ne le crois pas, car ces inspections s’avèrent souvent superficielles et donc insignifiantes, le marché étant encore contrôlé par l’industrie de l’immobilier qui recommande les inspecteurs. Voilà ce que la déréglementation entraîne. Au début des années 1980, alors que seulement 20 % des maisons revendues étaient inspectées par un petit nombre de pionniers indépendants et défenseurs des consommateurs, il y a eu une prise de conscience croissante sur l’importance de la protection des consommateurs. De nos jours, les journaux montrent peu d’intérêt pour cette question.

Pourtant, le vendeur se voit légalement tenu de garantir à l’acheteur que le bien et ses accessoires se trouvent, lors de la vente, exempts de vices cachés qui les rendent impropres à l’usage auquel on les destine, ou qui diminuent tellement leur utilité que l’acquéreur de la maison ne l’aurait pas achetée ou payée si cher, s’il les avait connus.

Lire la suite…

______________

 Le cancer du bâtiment s’étend encore

La mérule pleureuse, un champignon qui détruit les maisons, continue de prendre de l’ampleur au Québec. Alors que des propriétaires se sentent abandonnés par la province, un couple a réussi à faire bouger les autorités.
Lire la suite…
Résultats de recherche d'images pour « mérule pleureuse photo »
(Photo Radio-Canada)
______________

La croisade de Lyon contre le cancer du bâtiment

Des structures envahies par la mérule pleureuse

Les dégâts causés par la mérule  Photo : Mairie de Lyon/D. Sepulveda

(Par Danielle Beaudoin, ICI Radio-Canada, 13 décembre 2016)

En France, Lyon est citée en exemple en matière de lutte contre la mérule pleureuse, ce champignon qui s’attaque aux structures des maisons. Voici pourquoi.La mérule pleureuse est bien connue des Français. Ce champignon parasite est présent dans 2284 communes, selon les chiffres les plus récents de l’institut technologique du bois FCBA. Il s’agit d’une hausse considérable par rapport à 2005, alors que moins de 500 communes étaient touchées par la mérule. Ces chiffres ne sont toutefois que la pointe de l’iceberg, selon les experts que nous avons consultés.Depuis mai 2014, le Code de la construction et de l’habitation comprend des mesures pour éradiquer le champignon envahissant en France. Cette réglementation, instaurée par la loi Alur, est calquée sur le modèle déjà existant pour la lutte contre les termites. Elle oblige notamment les habitants d’un bâtiment contaminé à déclarer la présence de mérule à la mairie. Et en vertu de cette loi, les zones infestées doivent être délimitées par un arrêté préfectoral.

 

______________

Le projet Cohabitat l’emporte contre la Régie du bâtiment

La victoire en Cour supérieure représente un précédent

(Le Devoir, 22 novembre 2016, Isabelle Porter)
Cohabitat est un projet d’habitation alternative, à Québec. Ses résidants sont propriétaires de leur logement, mais ont accès à une «maison commune», où ils partagent des moments entre voisins.
Photo: Renaud Philippe Le Devoir
Cohabitat est un projet d’habitation alternative, à Québec. Ses résidants sont propriétaires de leur logement, mais ont accès à une «maison commune», où ils partagent des moments entre voisins.

La Cour supérieure donne raison au complexe résidentiel Cohabitat dans le différend l’opposant à la Régie du bâtiment (RBQ). La décision, qui risque de faire jurisprudence, lève un obstacle majeur pour les projets d’habitation alternatifs de ce genre au Québec.

Lire l’article…

______________

Acheter sans faire inspecter?

(Publié dans EstriePlus.com, par APCHQ Estrie , 25 novembre 2016)

Lors de votre prochain achat immobilier, vous croyez pouvoir économiser les frais d’une inspection préachat? Alors, faites-le en toute connaissance de cause. Voici quelques faits sur votre responsabilité d’acheteur.

Obligation d’inspection
Aucune loi n’oblige un acheteur à retenir les services d’un inspecteur. Seuls les courtiers immobiliers ont l’obligation, selon les règlements qui régissent leur métier, de « recommander à la personne qui se propose d’acquérir un immeuble d’en faire effectuer une inspection complète par un professionnel ou un inspecteur en bâtiment ». L’acheteur peut refuser de suivre cette recommandation.

Lire l’article au complet…

______________

Vivre en condo et posséder une voiture électrique : pas si simple que ça

(Un texte de Vincent MaisonneuveTwitterCourriel ICI Radio-Canada, publié le vendredi 25 novembre 2016)

Québec veut encourager les automobilistes à prendre le virage électrique. Mais quand on vit en condo et que le stationnement n’a pas encore de bornes de recharge, il y a certaines choses à savoir avant d’acheter une voiture électrique.

borne-electrique

Lire au complet en cliquant ici
______________

Des conseils pour éviter le cauchemar pendant vos rénovations

La mauvaise planification est responsable de la plupart des problèmes des rénovateurs, explique Guy Giasson, agent de communication de l’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction. « Il faut faire des plans, solliciter l’avis des spécialistes, et surtout, bien choisir l’entrepreneur avec qui l’on fera affaire en analysant au moins trois soumissions. »

Si la soumission est trop basse, il faut se méfier, conseille Guy Giasson. Mais analyser trois soumissions permet aussi d’obtenir différentes suggestions de travaux : il est toujours bon de comparer diverses propositions de rénovations pour mettre en branle celle qui est la mieux adaptée à l’espace à rénover.

Guy Giasson, agent de communication de l'Association des consommateurs pour la qualité dans la construction

Guy Giasson, agent de communications, ACQC

Pour écouter l’entrevue, cliquez ici


Mon toit, mes droits

montoit mes droits ainés

En vue de contrer l’exploitation financière et la fraude envers les aînés en matière d’habitation, Union des consommateurs a développé, en collaboration avec ses groupes membres, les Associations coopératives d’économie familiale (ACEF) et l’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC), différents contenus qui portent sur les sujets suivants:

  • la vente itinérante;
  • la rénovation et l’entretien de votre habitation;
  • la signature d’un bail et la sélection d’une résidence privée pour aînés (Québec seulement);
  • les préparatifs en vue de la vente de la maison;
  • l’utilisation de la valeur nette de la propriété.

Vous y trouverez des renseignements sur les droits et obligations, des conseils et des ressources, conçus pour la clientèle des aînés.

 ______________________________

Soutenez l’ACQC: 

Sans titre2