Des municipalités de l'Abitibi-Ouest préviennent leurs citoyens contre des colporteurs

Mercredi, 27 novembre, 2019
Emily Blais

Extrait :

Au Québec, les vendeurs itinérants doivent au préalable obtenir un permis de l'Office de protection du consommateur. De plus, certaines municipalités adoptent un règlement pour obliger ces vendeurs à obtenir un permis auprès d'eux également.

[...]

Pour obtenir un permis auprès de l'Office de protection du consommateur, le vendeur doit suivre plusieurs règles.

« Le commerçant doit déposer un cautionnement, c'est-à-dire un montant d'argent qui peut servir à indemniser des consommateurs. Il doit également respecter les règles sur le commerce itinérant. Donc, la forme du contrat est spécifique, le droit d'annulation [est] de 10 jours, il ne peut pas percevoir aucune somme avant l'expiration de ce droit d'annulation de 10 jours », explique le porte-parole Charles Tanguay.

[...]

« En matière de chauffage de thermopompe, d'isolation, on a eu ces dernières années beaucoup de problèmes, les consommateurs ont eu beaucoup de problèmes avec des commerçants itinérants qui exagèrent des économies d'énergie, qui vendent des produits très chers et qui plus souvent qu'autrement disparaissent au bout de six mois ou au bout d'un an », observe Charles Tanguay.

[...]

« Et si on insiste pour ne pas vous laisser les papiers, que vous signez aujourd'hui même parce que demain ce ne sera plus la même aubaine, c'est un signe que vous feriez peut-être bien de ne pas signer justement », conclut-il.