Vous vivez une injustice en lien avec votre habitation? 
L'ACQC est régulièrement sollicitée par des journalistes à la recherche de situations dignes d'intérêt. Si vous êtes prêt à aller sur la place publique (presse écrite, radio ou télé), nous pouvons vous mettre en contact. Cela ne vous force en rien à nommer votre entrepreneur. 
Si vous pensez que votre histoire est d'intérêt public, contactez-nous!

L’ACQC se réjouit de la nomination de la ministre Lise Thériault

Mercredi, 18 octobre, 2017
Albanie Morin, Présidente, ACQC

Montréal, 18 octobre 2017 – L’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC) félicite madame Lise Thériault pour sa nomination à titre de ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation. L’ACQC se réjouit de plus du retour à la table des ministres d’une responsable des consommateurs, qui ont besoin d’un appui ferme aux diverses démarches entreprises pour mieux les protéger.

Lise Thériault, ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation du Québec

L’ACQC est particulièrement heureuse du retour de Madame Thériault dans le domaine de la construction. Son passage au ministère du Travail avait été extrêmement apprécié alors que, sous sa direction entre 2010 et 2012, le gouvernement avait proposé des changements majeurs au Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs. L’un d’entre eux a notamment retiré aux associations d’entrepreneurs l’administration du plan  et l’a confié à un organisme à but non lucratif. Nous constatons avec satisfaction qu’il a permis d’assainir la situation.

Le projet de règlement avait aussi prévu une tarification de l’administrateur du plan de garantie permettant à la Régie du bâtiment  de verser un montant de 10,00 $ (devenu 20$) par certificat pour fin de subventions à des organismes de protection du consommateur afin de soutenir les bénéficiaires du plan. Malheureusement ces montants n’ont pas encore été versés à quelque association de consommateurs que ce soit. L’ACQC souhaite ardemment que cette situation soit corrigée dans un avenir rapproché.

Enfin, dans le but d’améliorer la qualité de la construction et de mieux protéger les consommateurs immobiliers, l’ACQC encourage la ministre à mettre en place des mesures de contrôle plus exigeantes de ceux qui construisent et rénovent. Les travaux de construction et de rénovation sont la plupart du temps les dépenses de consommation parmi les plus élevées dans la vie d’une personne. Il est plus que temps que le consommateur en ce domaine soit mieux protégé par des entrepreneurs qualifiés et formés à un rythme continu comme peut l’exiger la RBQ en vertu des changements proposés par le projet de loi 35. Notre association se permet d’offrir à la nouvelle ministre toute la collaboration nécessaire à la réussite des réflexions et des actions qu’elle entreprendra.

Rappelons que depuis 1994, l’ACQC est la seule association qui regroupe, informe et défend les consommateurs du Québec en matière de construction et de rénovation résidentielle. Elle fut notamment l’un des acteurs majeurs dans les changements importants apportés au Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs et la création de la Garantie de construction résidentielle. L’ACQC souhaite ardemment que les consommateurs soient mieux protégés lors de l’achat ou de travaux sur leur propriété résidentielle. Elle offre maintenant un nouveau service d’accompagnement en cas de litiges en construction.