Vous vivez une injustice en lien avec votre habitation? 
L'ACQC est régulièrement sollicitée par des journalistes à la recherche de situations dignes d'intérêt. Si vous êtes prêt à aller sur la place publique (presse écrite, radio ou télé), nous pouvons vous mettre en contact. Cela ne vous force en rien à nommer votre entrepreneur. 
Si vous pensez que votre histoire est d'intérêt public, contactez-nous!

Les conditions d’obtention d’une licence de la RBQ sont à resserrer

Mercredi, 2 mai, 2018
Guy Giasson, ACQC

Montréal, 2 mai 2018 –La qualité dans la construction est liée à une qualification rigoureuse et continue des entrepreneurs. L’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC) partage les inquiétudes de l’APCHQ concernant les raccourcis de la qualification des entrepreneurs, inquiétudes exprimées lors du Sommet Construction de lundi dernier. L’ACQC affirme recevoir de son côté depuis quelques mois des plaintes d’entrepreneurs qui dénoncent le manque de formation de certains de leurs confrères ou concurrents.

Il est inadmissible que, selon les dires de l’APCHQ, il soit possible d’obtenir facilement une licence d’entrepreneur en construction en connaissant d’avance les réponses aux questions des examens. En effet, il semble que des séances d’information dévoilent les réponses aux questions des examens à passer pour l’obtention d’une licence. Le client consommateur paie le prix de ce manège frauduleux. C’est lui qui subit par la suite la gestion déficiente du chantier de travail, l’exécution approximative voire irresponsable de travaux, et les malfaçons qui en découlent.

Le premier conseil que l’ACQC donne au consommateur pour bien choisir un entrepreneur est de s’assurer que l’entrepreneur détienne la bonne licence auprès de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). Il est à notre avis primordial que la qualification exigée soit du meilleur niveau possible. Qu’il paie pour une habitation neuve ou pour une rénovation le consommateur s’attend à ce que les professionnels de la construction soient régis par un processus d’accréditation crédible et fiable. Il en va de la qualité de la construction à laquelle a droit le consommateur.

Le gouvernement doit rapidement mettre en place des règles pour qu’une licence d’entrepreneur en construction garantisse une qualification et une formation continue hors pair. L’ACQC a félicité le nouveau président de la RBQ, M. Michel Beaudoin, pour son retour à la barre de cet organisme. Nous lui lançons un appel pressant, tout comme à la ministre Lise Thériault, de resserrer les conditions d’émission et de renouvellement des licences de construction. La protection des consommateurs et la qualité de la construction sont en jeu.

Depuis 1994, l’ACQC est la seule association qui regroupe, informe et défend les consommateurs du Québec en matière de construction et de rénovation résidentielle. Elle fut l’un des acteurs majeurs dans les changements importants apportés au Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs et la création de la Garantie de construction résidentielle. L’ACQC souhaite ardemment que les consommateurs soient mieux protégés lors de l’achat ou de travaux sur leur propriété résidentielle. Elle ainsi a mis sur pied un nouveau service d’accompagnement en cas de litiges en construction. L’ACQC fait également figure de proue dans le dossier de l’encadrement de l’inspection préachat qui se fait encore attendre.
 
Source : Guy Giasson, agent de communication, (514) 384-2013, poste 22, giasson@acqc.ca
Pour informations : Marc-André Harnois, directeur-général, (514) 384-2013, poste 25, direction@acqc.ca