Pyrrhotite: nouvelle victoire des victimes

Vendredi, 10 juillet, 2020
Patricia Hélie, le Journal de Montréal

Extrait :

Soupir de soulagement pour des centaines de victimes de la pyrrhotite en Mauricie: la Cour d'appel rejette toutes les requêtes pour suspendre l'exécution du dernier jugement dans le dossier.

La juge Dominique Bélanger, de la Cour d’appel du Québec, a été très claire. Dans un jugement d'une vingtaine de pages, elle dit: «Il y a une limite, atteinte, à ce que le système judiciaire puisse tolérer que des justiciables qui n’ont rien à se reprocher et dont la responsabilité n’a jamais été mise en cause subissent une telle attente».

[...]

Pour l’avocat des victimes, Pierre Soucy, cette fois semble être là bonne. «Je crois que ce jugement-là scelle toute demande potentielle qu'il pourrait y avoir de demande de sursis de la part d'autres parties défenderesses. On s'attend à ce que SNC-Lavalin, dès la semaine prochaine, nous confirme qu'elle paiera les sommes.»

Les victimes peuvent ainsi s’attendre à recevoir leur part au début du mois d'août.

En 2014, la Cour supérieure du Québec avait conclu que SNC-Lavalin devrait absorber 70% du montant des dommages causés par la pyrrhotite. Ce minéral, qui cause la détérioration du béton, s'est retrouvé dans le solage de milliers de constructions en Mauricie.
 
Outre SNC-Lavalin, Béton Laurentide et Construction Yvan Boisvert avaient été jugées responsables à 25%, et les entrepreneurs en solage, à 5%.