Relance de la construction: un retard «irrécupérable» sur la livraison de logements

Mardi, 14 avril, 2020
Journal Métro

Extrait :

Si l’industrie de la construction se dit prête à travailler dans un contexte de pandémie, le retard de livraison des logements sera impossible à compenser, surtout à Montréal, admet un regroupement d’entrepreneurs. Québec est appelé à imaginer des mesures d’hébergement temporaire pour soutenir les populations affectées.

«Malheureusement, c’est impossible que tout soit rattrapé à temps. C’est un retard irrécupérable», explique à Métro le vice-président aux affaires publiques de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation (APCHQ), François Bernier.

Celui-ci précise toutefois que des mesures peuvent être prises dans la population. «Il faut se serrer les coudes. Si une personne est moins pressée d’emménager, parce qu’elle a déjà une résidence secondaire, elle peut probablement accepter un report pour en aider d’autres», illustre M. Bernier.