Trop de radon dans une maison sur quatre

Vendredi, 15 novembre, 2019
Marie-Christine Bouchard, laTribune

Extrait :

En Estrie, 9 % des maisons auraient un taux de radon plus élevé que la norme recommandée par Santé Canada. Ce taux grimperait à 24 % à Sherbrooke. L’exposition au radon constitue un risque accru de contracter le cancer du poumon. Le radon serait ainsi la deuxième cause du cancer du poumon après le tabagisme et il causerait la mort d’environ 3000 Canadiens par année.

Y a-t-il du radon dans votre maison? C’est la question que vous invite à vous poser l’Association canadienne des scientifiques et des technologues en radon (CARST, en anglais). Il faut rappeler que le radon est un gaz radioactif incolore et inodore, il est donc indétectable sans analyse.

[...]

Le radon est un gaz radioactif naturel produit dans le sol et qui, lorsqu’il reste dans le sol, ne cause pas de problème. Mais les maisons sont rarement étanches aux gaz souterrains. Le radon s’infiltre par les fissures ou les joints par exemple, et cela peut poser des problèmes lorsqu’il s’accumule dans nos maisons canadiennes étanches en raison de nos conditions hivernales.

[...]

La norme canadienne est de 200 becquerels par mètre cube (Bq/m3). « Il y a des maisons où on retrouve des taux de 3000, 4000 Bq/m3 », soutient Mme Curry.