De l’argent difficile à obtenir pour les victimes de la mérule pleureuse

Mardi, 29 septembre, 2020
Nancy Desjardins, Radio-Canada

Extrait :

Des propriétaires victimes de la mérule pleureuse, ce champignon qui ronge les fondations de bois, remettent en question les trop grandes contraintes qui leur sont imposées pour accéder au programme d'aide gouvernementale, a appris La facture.

[...]

Comme leur maison est considérée comme une perte totale, c'est-à-dire que le coût de la décontamination surpasse la valeur de la propriété, ils ont droit à une subvention de 150 000 $.

Or, depuis qu'ils ont formulé leur demande, ils ont découvert que l’aide est assortie de plusieurs conditions qui, pour eux, sont difficiles à respecter. En somme, l’argent leur sera octroyé seulement si la maison existante est démolie et reconstruite sur le même terrain dans un délai d'un an.

[...]

Pour pouvoir toucher la subvention, ils doivent donc trouver plus de 500 000 $ afin de payer leur nouvelle résidence, en plus de s'acquitter de l’hypothèque restante. Leur ratio d’endettement est trop élevé pour présenter une telle demande à la banque.

[...]

Le reportage de Nancy Desjardins est diffusé le mardi 29 septembre à La Facture

« On ne peut pas être responsable de toutes les situations »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, est responsable de l’application du programme. Elle refuse de commenter ce cas précis.

[...]

« Le programme vise soit la démolition ou la réhabilitation de la résidence. Alors la personne a le choix. Il faut comprendre que les gens qui ont acheté cette maison-là, il y a une responsabilité aussi. Moi, je pense que c'est très avantageux », estime la ministre.

« On ne peut pas être responsable de toutes les situations, parce que ce sont les citoyens du Québec qui payent pour tous les programmes », rappelle-t-elle.

[...]

Il y a eu un revirement depuis notre tournage il y a cinq mois. Au moment du tournage, il n'y avait pas d'issue, mais aujourd'hui, ils ont trouvé une solution.

Le couple a finalement opté pour une maison préfabriquée beaucoup moins chère, et un prêt bancaire devrait leur être accordé. Ils recevront donc les 150 000 $ octroyés par le programme d'aide, qui doit prendre fin en mars 2021. La démolition de leur résidence actuelle est prévue en octobre.