Un répit pour les entrepreneurs qui respectent les contrats

Vendredi, 30 avril, 2021
Isabelle Massé

Extrait :

Les bâtisseurs de maisons neuves qui respectent les contrats plutôt que d’exiger des hausses de prix pouvant atteindre des dizaines de milliers de dollars à leurs clients pour pallier la hausse du prix des matériaux pourront bénéficier d’un léger répit.

En honorant le prix original, et en voyant ainsi réduire leur marge bénéficiaire, ces entrepreneurs risquaient de voir chuter leur cote auprès de l'organisme Garantie de construction résidentielle (GCR), qui accrédite les entrepreneurs en construction résidentielle neuve au Québec. Or, celui-ci annonce qu’il analysera les dossiers des entrepreneurs différemment afin de limiter les impacts sur leur cote financière.

« Ce n’est pas tous les entrepreneurs qui ont augmenté leurs frais, note François-William Simard, vice-président, communications et relations partenaires, de GCR. On veut montrer que c’est une situation inédite, qu’on s’adapte rapidement et qu’on ne veut pas pénaliser les entrepreneurs lorsqu’on réanalysera leur cote. »

[...]

Par ailleurs, dans la foulée, GCR veut rappeler aux acheteurs qui refusent d’accepter une hausse du prix de vente initial convenu d’une propriété et qui voient leur contrat résilié qu’ils peuvent intenter une action judiciaire contre leur entrepreneur. Les acheteurs peuvent aussi ouvrir un dossier de réclamation chez GCR.