Vous vivez une injustice en lien avec votre habitation? 
L'ACQC est régulièrement sollicitée par des journalistes à la recherche de situations dignes d'intérêt. Si vous êtes prêt à aller sur la place publique (presse écrite, radio ou télé), nous pouvons vous mettre en contact. Cela ne vous force en rien à nommer votre entrepreneur. 
Si vous pensez que votre histoire est d'intérêt public, contactez-nous!

Une entreprise de Brossard reconnait avoir trompé des consommateurs

Samedi, 22 mai, 2021
Hélène Gingras, Le Courrier du Sud

Extrait(s) :

La compagnie C.C. Confort inc., de Brossard, sa dirigeante Helai Khairzad et trois de ses représentants ont plaidé coupables d’avoir utilisé des arguments trompeurs afin de vendre des thermopompes, en décembre 2020, en vertu de la Loi sur la protection du consommateur (LPC).

Dans un communiqué de presse publié le 17 mai, l’Office de la protection du consommateur (OPC) précise qu’ils faisaient briller des économies d’énergie à la clientèle, tandis que la compagnie faisait miroiter pour eux la possibilité de bénéficier d’une subvention gouvernementale. [...] Treize accusations ont été émises relativement à des infractions commises entre septembre 2018 et avril 2019 à Sainte-Catherine, Saint-Stanislas-de-Champlain, Sainte-Anne-de-la-Pérade et Saint-Thècle. La compagnie C.C. Confort opérait alors sur le boulevard Taschereau à Brossard. C.C. Confort inc. a écopé d’amendes totalisant 26 334$. De plus, sa dirigeante devra payer 6 648$, alors que les vendeurs Gabriel Guiltard, Tommy Viboux et Giancario Zegarra devront débourser respectivement 2 196$, 1046$ et 900$. [...] L’OPC précise que «dans le cas de la compagnie et de sa présidente, il s’agissait de récidives». [...] L’entreprise a fermé ses portes, dévoile l’OPC. «Le montant du cautionnement lié au permis de commerçant itinérant (50 000$) a été entièrement versé en indemnisations des consommateurs», affirme le porte-parole de l’OPC, Charles Tanguay. Les consommateurs floués n’ont pas de recours sauf peut-être ceux qui ont «fait financer leur achat par une tierce compagnie et qui ont toujours un solde de financement et que le système qui leur a été vendu fait défaut», ajoute M. Tanguay. Dans ce cas, ils doivent appeler à l’OPC pour savoir si une action en réparation est possible pour eux.  

La méfiance est de mise

L’Office de la protection du consommateur constate que les commerçants itinérants dans le domaine de l’énergie (thermopompes, panneaux solaires, isolation…) sont nombreux et qu’ils utilisent des prétextes pour obtenir un rendez-vous, en plus de faire des «promesses d’économies souvent trop belles pour être vraies». L’OPC suggère aux consommateurs de ne jamais signer le jour même d’une offre, afin de demander d’autres avis, de comparer les prix et de faire des vérifications auprès de la compagnie auprès de laquelle ils envisagent de signer un contrat important.